Notas sobre o funcionamento do site

Voltar à disposição inicial da página.

Restaurar

barra login

Pentágono à pesca dos ‘geeks’ de Silicon Valley



O Pentágono encara, finalmente, a ciberguerra como um assunto urgente, sério e da maior importância estratégica. Daí a campanha, por Silicon Valley, do seu responsável máximo, Ashton Carter, ele mesmo um intelectual ávido pelas tecnologias. O Pentágono procura, nomeadamente, recrutar profissionais das altas tecnologias e enquadrá-los na Guarda Nacional ou na Reserva. Estes milhares de técnicos e engenheiros continuarão a trabalhar nas suas funções civis mas serão mobilizáveis regularmente para missões militares… Ashton Carter discursou na universidade de Stanford, reuniu-se com a directora do Facebook, Sheryl Sandberg, mas também com antigos militares radicados em Silicon Valley com geeks, participou em mesas-redondas com empresários e empresas de capital de risco, numa campanha de comunicação e sedução que tocou todas as frentes.

Le Pentagone veut séduire les geeks de la Silicon Valley pour les recruter

AFP  Publié le 23.04.2015 à 07:59

Le ministre de la Défense américain Ashton Carter se rend ce jeudi dans la Silicon Valley (Californie) pour tenter de séduire les virtuoses informatiques et technologiques dont le Pentagone a besoin, même à temps partiel.  Après un discours à l’université Stanford, Ashton Carter, qui est lui-même un intellectuel féru de technologie, a rendez-vous avec la directrice générale de Facebook, Sheryl Sandberg, puis avec d’anciens militaires aujourd’hui salariés du réseau social. Ashton Carter doit également participer vendredi à une table-ronde avec des entrepreneurs de la Silicon Valley et des sociétés de capital-risque.

Techniciens et ingénieurs désirés

Le Pentagone cherche notamment à recruter des professionnels des hautes technologies dans la Garde nationale américaine ou la réserve. Ces techniciens et ingénieurs continueraient à travailler en milieu civil mais seraient mobilisables régulièrement pour des missions militaires.

«Jusqu’à 2.000» de ces volontaires pourraient ainsi venir renforcer la cyber-force du Pentagone en cas de crise, expliquait récemment au Congrès Eric Rosenbach, le conseiller d’Ashton Carter pour la guerre informatique.

Cette cyber-force, qui devra être complètement opérationnelle en 2018 et compter plus de 6.200 personnes, est en cours de constitution. Elle doit réaliser des missions de défense des réseaux américains, mais aussi, si besoin est, d’attaque sur des réseaux étrangers, civils ou militaires.

Missions militaires

Ashton Carter va également annoncer l’implantation d’un bureau de représentation du Pentagone dans la Silicon Valley, chargé notamment d’identifier les innovations prometteuses et de nouer des liens avec les entreprises locales, selon des responsables américains dans la Défense.

Des militaires et des civils du Pentagone travailleront dans cette structure, a-t-on précisé de même source.


Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Posts relacionados:

Deixe um Comentário

 


Compression Plugin made by Web Hosting